Panier

Votre panier est vide

Continuer les achats

Réduire sa consommation de viande, la planète vous dit OUI!

by Damien Binois |

Une certitude demeure : nos choix alimentaires laissent une empreinte sur la planète. Dans cet article, explorons les nuances entre les régimes, l'impact environnemental et comment chez Nossa, nous concilions passion pour la bonne nourriture et engagement pour la préservation de notre planète.

 

Habitudes alimentaires vs Planète : Décryptage

L’impact de nos assiettes

Un jour, on nous vend les prouesses des régimes à base de graines et l’autre, on nous affirme qu'en fait... Bof.  On se sent tellement bombardé d’informations sur les conséquences de ce que nous mangeons que la vue d'une assiette nous provoque des crises d'angoisse ! 


On exagère ? Certes, mais une chose est sûre : quelles que soient nos habitudes alimentaires, elles ont un impact sur l’environnement !

Hausse de l’alimentation végétale

La hausse de l’alimentation végétale en France montre qu’un nombre croissant de Français se soucie de ses habitudes alimentaires. Question santé, on sait que manger moins de viande et plus d’aliments à base de plantes est meilleur pour notre organisme. Certains font aussi le choix du véganisme en soutien à la cause animale.
Pour la plupart, c’est surtout l’environnement qui motive ce choix. 
Alors, chez Nossa, on s’est demandé, non sans provocation, si la passion de l’entrecôte était un souci pour la planète.

Repenser notre Alimentation pour la Planète

Le réel problème vient de l’agriculture intensive. À titre d’exemple, l’élevage industriel participe largement au tristement célèbre effet de serre, il représente : 
  • 53% des émissions de protoxyde d’azote, 
  • 44% des émissions de méthane dans le monde. 
  • Il utilise en plus 83% des terres agricoles dont une grande partie provient de la déforestation. Pas top pour l'empreinte carbone. 
  • C’est aussi un des secteurs industriels les plus consommateurs en eau. Pour se donner une idée : il faut 15000L d’eau pour produire 1kg de viande de bœuf.
  • Sans parler de l’alimentation du bétail, souvent à base de soja provenant de terres déforestées de l’Amazonie, terre de... L'açai évidemment.
« Un régime végétalien est probablement le meilleur moyen de réduire votre impact sur la planète … » Dr Joseph Poore
Cette citation vient de notre cher Dr Joseph Poore, de l’Université d’Oxford. Il a mené la plus grande étude à ce jour pour évaluer l’impact environnemental des terres agricoles. On vous rassure tout de suite, vous n’avez pas à devenir totalement végétalien pour changer la donne. Il suffirait de remplacer certains produits d’origine animale par des substituts. Par exemple, au lieu de consommer du lait de vache, vous avez la possibilité de consommer du lait d’avoine.
Pour relativiser un peu, on sait bien que manger de la viande française qui broute son pâturage l'été et mange du foin l'hiver, ça n'est bien sûr pas la même chose que manger du mouton néo-zélandais ou du poulet élevé en batterie et nourri au soja... amazonien. Donc de la viande, oui, mais de manière raisonnable, hein !

Engagés pour la Planète : Nossa et la Préservation de l'Amazonie

Chez Nossa, notre engagement envers la planète, en particulier l'Amazonie, est au cœur de notre mission. Nous sommes conscients des défis environnementaux posés par certaines pratiques agricoles, notamment l'élevage intensif et la déforestation pour la culture du soja destiné à l'alimentation animale. Ces activités contribuent de manière significative aux émissions de gaz à effet de serre, à la destruction de la biodiversité et à la dégradation de l'écosystème amazonien.


Pour en savoir plus sur nos actions en faveur de la planète, découvrez les engagements Nossa. 

Pour aller plus Loin :

Connaissez-vous votre empreinte carbone annuelle ?

Pour répondre à cette question, l’Ademe met à votre disposition « Nos gestes climat ».

Je calcule mon empreinte carbone

 

Commentaires (0)

Laisser un commentaire